Les conditions de travail des chefs d’établissement.

François Fillon, le ministre de l’éducation, répond aux inquiétudes des chefs d’établissement

François Fillon s’est exprimé devant des chefs d’établissement de l’académie de Lille ce mardi 8 juin 2004. Le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a annoncé la mise en place d’un groupe permanent de concertation et de suivi sur les conditions de travail des chefs d’établissement. Les organisations syndicales représentatives seront invitées à participer étroitement a indiqué le ministre, sans toutefois préciser de délai. Ce groupe de travail aura à traiter de sujets tels que l’accès à la hors-classe, les indemnités, la fin de carrière, la formation, l’évaluation. Le ministre indique qu’il lui « paraît légitime de pouvoir maintenir, au-delà de 60 ans, le bénéfice de la prime liée à l’établissement d’origine, en cas de mutation dans un établissement de catégorie inférieure ». Il assure encore avoir « donné des instructions précises aux directeurs de centrale, aux recteurs et aux inspecteurs d’académie pour mettre un coup d’arrêt aux sollicitations multiples et désordonnées qui sont adressées sans justification impérieuse » aux chefs d’établissement, sollicitations qu’il qualifie de « harcèlement textuel ».

Cette réunion avec les chefs d’établissement était la réponse du gouvernement à la grogne de ces derniers. Le SNPDEN-UNSA avait lancé le 19 mai dernier un appel à la grève administrative et exigeait l’ouverture immédiate de négociations portant sur les conditions d’exercice du métier de direction. Le ministre dit avoir été sensibilisé par les représentants syndicaux des personnels de direction sur ces questions relatives à la specificité de leur fonction. Il leur a exprimé sa confiance en affirmant que les chefs d’établissement avait « un rôle d’exemple » au sein de l’Education nationale.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.