Faible mobilisation le 25 mai dans l’Éducation nationale

La participation des enseignants à la grève oscillait entre 9,5% et 18,5%. Seule l'académie de Toulouse a connu une mobilisation largement supérieure à 20%.

Le ministère de l’Éducation nationale évalue à 14,62% les personnels enseignants du premier degré en grève le mardi 25 mai 2004, à l’appel de l’interfédérale de l’éducation (FSU, UNSA-Éducation, FERC-CGT et SGEN-CFDT). Ils étaient 18,36% de grévistes dans les collèges, 9,52% dans les lycées professionnels et 13,62% dans les lycées d’enseignement général et technologique. Les mots d’ordre de grève étaient « la décentralisation des personnels TOS, le manque de moyens pour la rentrée 2004, la baisse du nombre de postes aux concours, le déficit d’encadrement éducatif (notamment assistants d’éducation et MI-SE) » et « la suppression de 1 100 emplois [qui] va détériorer le fonctionnement et les conditions de travail dans l’administration scolaire ».

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.