Les 1 278 élèves du lycée Kérichen de Brest peuvent désormais acheter à prix coûtant des pommes et des poires à la cafétéria, et bientôt des fruits de saison. Cette initiative, effective depuis dix jours, s’inscrit dans le cadre de l’amendement au projet de loi relatif à la politique de santé publique, adopté par les députés le mardi 27 avril 2004, qui prévoit la suppression des distributeurs de sodas et sucreries dans les établissements scolaires (voir la lettre éducation du vendredi 30 avril). Le choix en confiseries a diminué à la cafétéria, mais quelques en-cas peu caloriques devraient rester en vente. En revanche, les quatre distributeurs de confiseries et de sodas fonctionnent toujours. Jean-Yvon Corre, le CPE de l’établissement, estime que laisser le choix aux élèves et les responsabiliser fait partie de l’éducation à délivrer aux lycéens.