France 5 diffuse le mardi 11 mai 2004 à 15h45 un documentaire sur l’enseignement au Maroc, un bilan des quatre premières années de la réforme du système éducatif. Les problèmes demeurent, avec une population illettrée à 48%. Dans les zones rurales, la population ne comprend pas toujours l’intérêt d’envoyer leurs enfants à l’école, qui n’assure pas un emploi. La cantine, très prisée des élèves, peut jouer un rôle incitatif. À Marrakech, où l’école est obligatoire de six à quinze ans, les horaires sont aménagés pour que les jeunes apprentis puissent suivre des cours du soir. À l’autre bout de l’échelle, les prestigieux lycées de Casablanca préparent la future élite à intégrer les grandes écoles françaises, mais en raison du manque de perspectives, 90% ne reviennent pas au Maroc à l’issue de leurs études. L’université doit faire face à l’échec et au gaspillage: 45% des étudiants de première année en sortent sans diplôme, et 90% des licenciés mettent neuf ans en moyenne pour obtenir leur diplôme.