2004 : l’école aussi a rendez-vous avec l’Europe

Dans quelques semaines, un pas de plus sera fait dans le processus de la construction européenne. Le ministère de la Jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche entend donner aux élèves du primaire et du secondaire les outils pour mieux appréhender les enjeux de cette nouvelle étape.

Au BO n°9 du 26 février 2004 : Les rendez-vous européens de l’année 2004 : des actions en direction des élèves


 


Le premier mai prochain, l’Union européenne accueillera dix nouveaux états membres (1). Quelques semaines plus tard, au mois de juin, des élections au Parlement européen seront organisées selon un nouveau mode de scrutin. Dans les écoles primaires et dans le secondaire, les enseignants doivent se mobiliser pour présenter et expliquer ces évènements. C’est également l’occasion de rappeler les principales étapes de la construction européenne, ses enjeux, ainsi que le fonctionnement des institutions de l’Union.


 


Manifestations éducatives


 


Les cours d’histoire, de géographie et d’éducation civique offrent évidemment un cadre adapté à cet exercice. Mais ils ne doivent pas nécessairement être les seuls. Dans les cas où l’Europe n’est pas au programme, les enseignants peuvent par exemple dégager une heure pour évoquer l’actualité du calendrier européen. Ils disposent d’ailleurs d’une grande latitude pour mettre en œuvre les modalités de leur intervention. Ils peuvent inciter les élèves à participer à des manifestations culturelles ou sportives, comme le concours de littérature “Raconte ton Europe”, organisé conjointement par le ministère délégué aux Affaires européennes et par le Parlement européen. Plusieurs intiatives pédagogiques sont répertoriées sur le site du ministère de l’Education nationale (2). La CASDEN met également, gratuitement, à la disposition des enseignants, une riche exposition sur l’Europe (3). Enfin, sont vivement encouragées les activités inter-établissements à l’échelle de l’Europe, l’organisation de forums, de débats et d’échanges ou l’invitation de spécialistes.


 


Toute la communauté éducative peut participer à ces projets. Seule condition rappelée par le ministère : faire en sorte que la pluralité des opinions puisse s’exprimer. Les enjeux politiques de la construction européenne sont nombreux. « Les enseignants doivent en donner une lecture neutre, en veillant à ce qu’aucune conviction ne soit promue dans l’enceinte des établissements ».


 


L’adaptation des ressources pédagogiques


 


Pour refléter cette nouvelle organisation géographique et politique, les manuels scolaires, les atlas et les dictionnaires seront renouvelés progressivement par les éditeurs. Pendant cette période de transition, le ministère suggère aux enseignants d’utiliser comme un exercice pédagogique la nécessité de faire corriger par les élèves les documents dont ils disposent. Les professeurs doivent par ailleurs veiller à actualiser les sujets d’évaluation, d’examens et de concours.


 


Laetitia de Kerchove


 


(1) Chypre, la Hongrie, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie.

(2) www.education.gouv.fr/actu/agenda/elementManifestation.php?intThemeID=8
(3) Pour recevoir l’exposition dans votre établissement, toutes les infos ici

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.