Les élèves et les juges

L’opération Voyage au cœur de la Justice se poursuit. Nous vous avions présenté ce projet, alors qu’il démarrait (voir A suivre 18 février). Un enseignant qui y participe avec sa classe nous livre son expérience.

La 4e E du collège Jean Monnet à Angers, pilotée par deux enseignants, Guy Respondek (professeur d’histoire-géographie et éducation civique) et Damien Brochard (professeur de français), s’est engagée dans le Voyage au cœur de la Justice. Guy Respondek explique comment lui est venue l’idée d’inscrire sa classe à cette opération : « avec mon jeune collègue, Damien Brochard, nous avons décidé en mai 2003, de proposer un itinéraire de découverte original pour la rentrée de septembre, intitulé ‘Liberté, Egalité, Justice’ ; cet IDD couvre une grande partie des programmes de français, histoire et éducation civique de 4e. »

Sélection

Il précise que « l’itinéraire est déjà commencé avec les élèves de 4e E lorsque nous prenons connaissance du projet du Ministère de la Justice ».
Qu’à cela ne tienne ! Les enseignants montent un dossier avec les élèves… qui sera accepté, après l’envoi d’une lettre à l’inspection académique d’Angers, où ils précisent les raisons de leur motivation : « développer une autre approche pédagogique des sujets de société », « ouvrir les élèves à leurs responsabilités de citoyens », « les aider à mûrir ce qu’ils peuvent déjà connaître de la Justice » et enfin, « apporter une dynamisation des cours et une meilleure compréhension de la Justice par les élèves…et les professeurs ». Ce qui a fait pencher la balance en leur faveur ? Le fait que cette classe, comme toutes celles qui ont été sélectionnées pour participer à l’opération, ait « un programme d’éducation civique [le fameux IDD] en lien avec la découverte de l’institution judiciaire », nous précise Hélène Rauline, magistrate qui encadre les élèves, dans le Courrier de l’Ouest du jeudi 4 mars.

Les étapes pédagogiques

Comme nous l’avions indiqué dans notre précédent numéro, le Voyage au cœur de la Justice se compose de 11 étapes pédagogiques, toutes encadrées par la présence de deux magistrats. Au fil des séances, d’autres professionnels de l’instance judiciaire sont amenés à intervenir. Un riche classeur de fiches pratiques accompagne aussi les élèves dans leur découverte.
Les étapes sont en cours pour les élèves du collège Jean Monnet, depuis le mois de janvier 2004, date du lancement de l’opération dans les classes. Quelques exemples concrets du contenu des séquences pédagogiques :
Mardi 20 janvier : Etape 1, présentation de l’affaire Damien et évaluation de la perception de la Justice par les élèves, en présence des magistrats référents,
Mardi 24 février : Etape 3, les conséquences graves de ses actes, différencier la Justice civile de la Justice pénale, comprendre comment la Justice défend et punit à la fois, toujours en présence des magistrats référents,


A venir : mardi 4 mai :  Etape 8, l’avocat de Damien, connaître le rôle de l’avocat, séance en présence Des magistrats référents et d’un avocat,
Mardi 18 mai : Etape 9, comment sanctionner Damien, comment faire le choix de la bonne sanction, connaître les peines encourues par un mineur délinquant, en présence des magistrats référents et du substitut du Procureur chargé des mineurs.

Le but de ce voyage ? Donner une nouvelle image de la Justice aux jeunes, plus positive, et leur rendre perceptible « la part d’humanité du droit ».*



                                                                       Sandra Ktourza


*Elisabeth Linden, premier président de la Cour d’appel d’Angers, dans Ouest-France du 14 janvier 2004.

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.