L’APAP (Association des professeurs d’arts plastiques) « s’alarme de la grave confusion qui est portée à son comble à tous les niveaux (horaires, programmes et formations) entre enseignement et activités éducatives relevant de l’action culturelle du ministère de la Culture et des collectivités territoriales », évoquant le risque que l’enseignement artistique à l’école soit mis sous la tutelle du ministère de la Culture. Iraient dans ce sens la « formation conjointe d’enseignants et d’acteurs culturels organisée par les régions », ou encore la possibilité, pour des « activités éducatives » de se substituer « à l’enseignement » « grâce au système des CEL » (contrats éducatifs locaux).