Gérard Aschieri a été réélu à la tête de la FSU (Fédération syndicale unitaire) le 6 février 2004, lors du congrès de Perpignan. Par ailleurs, 84% des congressistes ont entériné l’élargissement de la fédération majoritaire de l’Education nationale aux syndicats des trois fonctions publiques (nationale, territoriale et hospitalière). Les congressistes devaient choisir entre quatre possibilités : une fusion avec la CGT, devenir la cinquième confédération syndicale française, intégrer d’autres syndicats de la fonction publique, ou le statu quo. L’élargissement de la FSU à d’autres syndicats de la fonction publique recueillait l’adhésion d’une majorité de militants du SNES et du SNUIPP, ainsi que du courant « Unité&Action » (majoritaire). C’était également la volonté du secrétariat général actuel de la fédération.