Comment prévenir l’illettrisme par « une action continue à tous les âges de la vie », dès la petite enfance: à l’école et en dehors de l’école, par le travail d’associations d’insertion, au sein des entreprises… tel est l’un des buts du guide « L’illettrisme, mieux comprendre pour mieux agir » écrit par Marie-Thérèse Geffroy, directrice de l’ANLCI (Agence nationale de lutte contre l’illettrisme), et Valérie Grasset-Morel, journaliste à L’AEF.


 


Selon elles, l’illettrisme touche près de 862 millions de personnes dans le monde (essentiellement des femmes) dont 2 millions en France. Les politiques de prévention et de lutte sont récentes, à l’image du plan de prévention contre l’illettrisme lancé en juin 2002 par le ministre de l’Éducation nationale Luc Ferry.


 


« L’illettrisme, mieux comprendre pour mieux agir », éditions Milan, collection « Les essentiels », 64 pages, 4,50 euros