« Incitation à la lecture et à l’écriture », « éducation artistique et culturelle », « aide aux élèves en rupture scolaire », « prévention de la violence » et « développement des actions de prévention pour et par les jeunes » sont les cinq chantiers prioritaires nés du rapprochement de l’Éducation et de la Jeunesse et réaffirmés par Luc Ferry, ministre de l’Éducation nationale, le 14 janvier 2004.


 


« L’école ne peut répondre seule aux attentes de plus en plus nombreuses et parfois contradictoires, dont elle est l’objet. » Luc Ferry plaide pour une éducation partagée « qu’il faut construire en développant des complémentarités entre les enseignements scolaires ou supérieurs et les approches éducatives propres au secteur de la jeunesse et de la vie associative ». « En complémentarité avec la prévention de l’illettrisme pendant le temps scolaire, seront mises en place des actions pour éveiller et stimuler la curiosité, le désir et le goût pour la culture de la langue et de l’écrit, dans les centres de vacances et de loisirs. »


 


Par des actions de resocialisation et de rescolarisation, les ateliers relais permettent souvent à de jeunes collégiens menacés de rupture scolaire de reprendre une scolarité normale ou d’entrer dans un cycle de formation professionnelle. Une vingtaine de nouveaux ateliers ouvriront en janvier 2004 et une centaine d’autres viendront s’ajouter à la rentrée scolaire 2004.