Rentrée 2004: confirmation du ministère de l’Éducation nationale et craintes du SNUIPP et du SNES

Suite à la confirmation des chiffres pour la rentrée 2004 le 7 janvier 2004 par le ministère de l'Éducation national, le SNUIPP et le SNES ont réagi en faisant part de leurs craintes.

Le ministère de l’Éducation nationale a confirmé le 7 janvier 2004 les chiffres pour la rentrée 2004 : 1 460 emplois d’enseignants créés dans le premier degré, 1 500 emplois d’enseignants et 2 400 emplois de stagiaires supprimés dans le second degré.


 


Jean-Paul de Gaudemar, directeur de l’enseignement scolaire indique qu’entre 2000 et 2004, dans toutes les académies, l’évolution des moyens est supérieure à celle des effectifs, à la seule exception de l’académie de Limoges, qui a un « relatif excédent de moyens » en comparaison avec ses effectifs. Il ajoute que pour 2004, la diminution des moyens dans l’enseignement secondaire sera inférieure à celle des effectifs (-0,6% de moyens contre -0,7% d’élèves).


 


Le SNUIPP-FSU s’inquiète des conditions de la rentrée 2004 dans le premier degré: « 53 400 élèves supplémentaires sont attendus dans les écoles élémentaires et maternelles en septembre 2004 », et « à l’évidence la répartition des 1 460 postes prévus au budget ne permet pas de faire face à la hausse des effectifs. »


 


Le SNES estime à 4 000 la baisse du nombre des postes qui devraient être mis aux concours externes de recrutement pour le second degré. Pour le syndicat, les recteurs « suppriment massivement les options en lycée (notamment en langues), remettent en cause très profondément les enseignements technologiques et professionnels en fermant les classes de première d’adaptation et de BTS par exemple. Ils remettent aussi en cause l’offre de formation dans les collèges ruraux, menaçant même dans certains cas de les fermer. »

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.