Je m’étonne

Je m'étonne que depuis le 22 12 2003 personne n'ait réagis aux propos de la très honorable professeur d'Anglais et éminente collaboratrice du CNED.
Que nous dit-elle ? ''Cesssez donc de vouloir innover en matière d'enseignement alors que le bon vieux système de nos grands mères avait des résultats , somme toute pas si mauvais''.
Chère collègue, vous avez sans doute, comme moi, passé et réussi l'examen d'entrée en sixième et vous conservez un pieux souvenir de vos années de collège et de lycée. Ce que vous oubliez, c'est que nous étions sélectionnés. Pour ce qui concerne ma classe de CM2, je me souviens que sur trente gamins nous ne fûmes que deux à réussir cet examem. Il n'y avait alors qu'un collège pour cent mille habitants répartis sur trois communes pour nous accueillir dans ma banlieue ouvrière. Les méthodes de nos professeurs étaient les bonnes. Nous savions pourquoi nous étions là (j'ai profité de l'ascenseur social comme mes deux frères et comme vos enfants. Nous étions polis, disciplinés et respections nos professeurs. Les autres rejoignaient plus ou moins vite le monde du travail et ne génaient pas longtemps le ''système''.
Que s'est il passé ? On n'a massifié le rerutement en supprimant l'examen d'entrée en sixième mais on n'a pas démocratisé le système pour autant en conservant méthodes, programmes et contenus. Or ce qui fonctionnait bien avec une élite ne fonctionne pas pour tous. Au contraire de ce que vous affirmez... Il aurait fallu INNOVER.
J'invite ma collègue à lire : ''vivre à Decroly'' (témoignage de parents sur le fonctionnement de l'école expérimentale situé à Saint Mandé). Je l'invite à lire ''La grande didactique '' de Jehan de Comménus qui déjà nous conviait à innover en matière d'enseignement (texte vieux de plusieurs siècles). Je l'invite à regarder vers l'avenir et jamais vers un passé qui, pour être lumineux pour elle, l'aveugle.
Soyez sans rancune, chère collègue, j'ai décidé de remédier à un vieux handicap personnel datant du lycée dont j'ai toujours attribué la responsabilité à mes prof d'Anglais successifs : je me suis enfin mis à l'Anglais. La méthode de langue avec cassettes vidéo m'a coûté plus de mille Euros. j'utilise un produit innovant ... je progresse la prochaine fois ce que j'ai envie de le dire. je m'exprime en Anglais... promis !

PS1 : sans innovation... je ne connais pas de système vivant qui ne finisse par mourir. s'adapter ou disparaitre c'est une loi de l'évolution. C'est vrai pour le système éducatif. L'agonie peut durer longtemps !

Je m’étonne que depuis le 22 12 2003 personne n’ait réagis aux propos de la très honorable professeur d’Anglais et éminente collaboratrice du CNED.
Que nous dit-elle ? « Cesssez donc de vouloir innover en matière d’enseignement alors que le bon vieux système de nos grands mères avait des résultats , somme toute pas si mauvais ».
Chère collègue, vous avez sans doute, comme moi, passé et réussi l’examen d’entrée en sixième et vous conservez un pieux souvenir de vos années de collège et de lycée. Ce que vous oubliez, c’est que nous étions sélectionnés. Pour ce qui concerne ma classe de CM2, je me souviens que sur trente gamins nous ne fûmes que deux à réussir cet examem. Il n’y avait alors qu’un collège pour cent mille habitants répartis sur trois communes pour nous accueillir dans ma banlieue ouvrière. Les méthodes de nos professeurs étaient les bonnes. Nous savions pourquoi nous étions là (j’ai profité de l’ascenseur social comme mes deux frères et comme vos enfants. Nous étions polis, disciplinés et respections nos professeurs. Les autres rejoignaient plus ou moins vite le monde du travail et ne génaient pas longtemps le « système ».
Que s’est il passé ? On n’a massifié le rerutement en supprimant l’examen d’entrée en sixième mais on n’a pas démocratisé le système pour autant en conservant méthodes, programmes et contenus. Or ce qui fonctionnait bien avec une élite ne fonctionne pas pour tous. Au contraire de ce que vous affirmez… Il aurait fallu INNOVER.
J’invite ma collègue à lire : « vivre à Decroly » (témoignage de parents sur le fonctionnement de l’école expérimentale situé à Saint Mandé). Je l’invite à lire « La grande didactique  » de Jehan de Comménus qui déjà nous conviait à innover en matière d’enseignement (texte vieux de plusieurs siècles). Je l’invite à regarder vers l’avenir et jamais vers un passé qui, pour être lumineux pour elle, l’aveugle.
Soyez sans rancune, chère collègue, j’ai décidé de remédier à un vieux handicap personnel datant du lycée dont j’ai toujours attribué la responsabilité à mes prof d’Anglais successifs : je me suis enfin mis à l’Anglais. La méthode de langue avec cassettes vidéo m’a coûté plus de mille Euros. j’utilise un produit innovant … je progresse la prochaine fois ce que j’ai envie de le dire. je m’exprime en Anglais… promis ! 

                                                             Albert Gehant

PS1 : sans innovation… je ne connais pas de système vivant qui ne finisse par mourir. s’adapter ou disparaitre c’est une loi de l’évolution. C’est vrai pour le système éducatif. L’agonie peut durer longtemps !

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.