« L’éducation à l’environnement ne doit surtout pas faire l’objet d’une discipline nouvelle, mais néanmoins faire partie intégrante de l’éducation des jeunes », a affirmé Xavier Darcos, ministre délégué à l’Enseignement scolaire le 18 décembre 2003, lors du colloque « Éduquer à l’environnement, vers un développement durable », à Paris. « Il faut à mon avis qu’elle soit organisée verticalement, c’est-à-dire qu’elle soit dispensée de la primaire jusqu’au lycée, comme c’est déjà le cas pour l’éducation civique; mais également horizontalement, encourageant ainsi l’interdisciplinarité et la démarche de projets; ainsi que collégialement, grâce au recours à des partenaires extérieurs (associations, collectivités locales…) », poursuit le ministre.


 


Tokia Saïfi, secrétaire d’État au développement durable, rappelle que l’éducation au développement durable, déjà expérimentée cette année scolaire dans 70 établissements, sera généralisée à tous les établissements du primaire et du secondaire à la rentrée 2004. « Un minimum de 60 heures d’éducation au développement durable sera ajouté à tout ce qui se fait déjà dans les autres disciplines », précise de son côté Luc Ferry.