« Au budget 2004, 1 500 emplois d’enseignants du second degré, 2 400 emplois de stagiaires (soit l’équivalent de 800 équivalent temps plein) sont supprimés et 100 emplois d’enseignants sont transformés en postes de direction, d’éducation et d’inspection », indique un document ministériel sur la préparation de la rentrée 2004. « Le budget prévoit également 4 000 créations nettes d’emplois d’assistants d’éducation au 1er septembre 2003. Par ailleurs, 9 000 emplois d’assistants d’éducation sont créés [en 2004] en compensation de la suppression de 9 000 MI-SE » (maîtres d’internat et surveillants d’externat) ».


 


Entre 13 500 et 15 000 postes devraient être mis aux concours externes et troisième voie de recrutement des enseignants du second degré pour la session 2004, indique pour sa part le SNES.


 


Par ailleurs, le ministère de l’Éducation nationale prévoit pour la rentrée 2004 une baisse des effectifs de l’ordre de 34 000 élèves. La diminution serait particulièrement forte dans les collèges et les SEGPA, avec 41 900 élèves de moins dans l’ensemble des académies, excepté en Guyane. Par contre, les effectifs des lycées et lycées professionnels enregistreraient une légère progression, avec respectivement 5 450 et 3 800 élèves en plus. En revanche, les filières post-bac en lycées diminueraient de 1 350 élèves.