Au BO n° 35 du 25 septembre 2003 : Partenariat entre le ministère de l’Education nationale et la MGEN
http://www.education.gouv.fr/bo/2003/35/default.htm

Oeuvrer ensemble pour le progrès scolaire et social ! C’est ce qui a incité le MJENR (ministère de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la recherche) et la MGEN à mettre en place un partenariat renforcé, grâce à un accord-cadre d’une durée de cinq ans. Au programme de cette association : des actions concernant la santé des personnels éducatifs, des étudiants et des élèves, une meilleure insertion des handicapés, la prévention des conduites à risque et des phénomènes de violence. Deux des points de cet accord font l’objet d’une convention particulière.

Cibler les personnes fragilisées

La première fixe les conditions de développement et de financement des « actions concertées » qui pourront être menées pour remédier aux difficultés rencontrées par les personnes fragilisées. Concrètement, il s’agit de financer des actions en direction des handicapés, qu’il s’agisse d’équipements, d’aménagement du domicile, de centres de vacances spécialisés ou des conditions d’accueil dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes. Des mesures seront prises également pour favoriser la réinsertion des personnes atteintes de troubles psychiques, victimes d’accidents ou de graves maladies (atelier de réadaptation par le travail, espaces Santé Jeunes, réseaux académiques de prévention, d’aide et de suivi des personnels fragilisés…). Financées sur fonds publics à hauteur de 2.760.000 euros minimum, ces activités concernent l’ensemble des agents en activité ou en retraite du MJENR, qu’ils soient ou non affiliés à la MGEN.

Solidarité tous azimuts

De son côté, la convention « Engagement des jeunes » formalise l’opération “Envie d’agir” lancée au printemps 2003. Elle crée pour deux ans à partir de la rentrée 2002 « un partenariat renforcé, un nouvel axe de coopération » autour de trois thématiques : la solidarité, la citoyenneté et l’humanitaire.

La MGEN s’approprie l’objectif du ministère de rechercher « une meilleure synergie entre éducation académique et activités scolaires et solidaires menées dans et hors l’école ». L’ensemble de son réseau permettra d’offrir aux jeunes une aide pour réaliser un projet citoyen concernant la solidarité envers les personnes âgées, handicapées, malades, hospitalisées, les orphelins et les enfants du Tiers-monde (services de proximité, participation aux voyages et vacances de personnes handicapées, parrainage d’enfants et adolescents en situation difficile). Il peut également se focaliser sur l’éducation à la santé, la prévention de la violence et des conduites à risque ou sur l’insertion citoyenne, sociale et économique.