Le ministère de l’Education nationale présentera le B2i et le C2i au Sommet mondial sur la société de l’information à Genève

Le ministère de l'Éducation nationale a, jusqu'à présent, préféré un système de promotion des TIC dans l'enseignement qui met l'accent sur l'approche transdisciplinaire via le B2i ou le C2i.

Deux C2i (certificats informatique et internet) professionnalisants doivent bientôt voir le jour. L’un est destiné aux futurs enseignants et « devrait à terme être pris en compte » pour leur titularisation, l’autre s’adresse aux métiers du droit.


 


L’Éducation nationale a choisi, pour l’enseignement scolaire, de « lier la certification à la politique générale de développement des usages des TICE », précise le ministère de l’Education nationale. « Dans les années 1980, le débat a conduit à préférer une approche du développement des usages par l’ensemble des disciplines plutôt que via une formation spécifique. » La certification devient, dans cette perspective, une « reconnaissance des compétences des élèves par le ministère » et, par là, un « levier d’action » en faveur de la généralisation des pratiques TIC dans les établissements. La France revendique ainsi un dispositif qui conduit à « responsabiliser » des enseignants chargés de mettre en oeuvre les nouveaux usages.


 


« Le système éducatif n’a pas pour vocation de former des techniciens spécialistes mais doit délivrer à des usagers des connaissances qui se révéleront utiles dans le cadre d’une poursuite d’études », explique le ministère de l’Education nationale. Le rôle de l’enseignant est « plus délicat mais aussi pédagogiquement plus riche » que s’il s’agissait d’un cours dédié aux techniques d’utilisation de l’ordinateur. Il doit, dans la vision du B2i, apporter les connaissances à un élève au moment où il en a besoin. La formation aux TIC se mêle alors intimement aux disciplines et reste dépendante du choix pédagogique de l’enseignant.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.