Liste obligatoire : bienfait ou scandale ?

Décriée, adoucie, assouplie : la liste obligatoire de littérature jeunesse pour le cycle 3 n’en finit pas de faire des remous. Après les propos rassurants de Xavier Darcos en janvier dernier (voir notre article précédent), où se situe exactement la marge de liberté des enseignants ?

L’introduction de la littérature jeunesse dans les programmes scolaires remonte à septembre 2002. Une liste d’œuvres sélectionnées est proposée au primaire et au collège. Si elle est indicative au collège, ce n’est nullement le cas pour le primaire, où elle constitue une liste obligatoire .

Au coeur du conflit actuel

On est au cœur du conflit actuel : auteurs et illustrateurs s’élèvent contre une telle pratique. Ils clament haut et fort leur vindicte sur leur site, le Manifeste des auteurs et illustrateurs jeunesse , lié à la Charte des Auteurs et Illustrateurs jeunesse.
Ils ne remettent pas en cause l’introduction dans les programmes de la littérature jeunesse, ce qui est une grande avancée. Mais le fait que sur les 180 livres proposés pour le cycle 3, les enseignants soient contraints de choisir dans cette liste au moins 2/3 des livres jeunesse, sur les 8 à étudier durant l’année. Il n’y a presqu’aucune marge de liberté pour les enseignants.

Les enseignants, « seuls prescripteurs »

Ce conflit n’est pas nouveau : il remonte à la publication de la liste en septembre 2002. Xavier Darcos était intervenu en janvier 2003 pour calmer le jeu, annonçant que « les enseignants (…) fer[aient] eux-mêmes leur choix [au sein de la liste]  – ils doivent rester les seuls prescripteurs ». Mais près d’un an après ces propos, la liste obligatoire reste bien…obligatoire !

Leurs réactions ?



Et les enseignants, comment réagissent-ils ? Ils semblent silencieux. Les seules voix qui s’élèvent viennent des auteurs et illustrateurs jeunesse. Qui s’étonnent du silence des professeurs, comme en témoigne un message sur le site Ricochet, mis en ligne par le Centre International d’Etudes en Littérature de Jeunesse, diffusé dès septembre 2002 par l’actuel responsable du site le Manifeste des auteurs et illustrateurs jeunesse. L’aspect pratique de cette liste l’emporterait-il auprès des enseignants sur son aspect restrictif ? A suivre…

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.