La formation professionnelle, un outil pour construire l’Europe

Mis en place le 1er janvier 2000 pour une période de six ans, le programme Leonardo da Vinci vise à favoriser l’avènement d’une Europe de la connaissance, fondée sur le refus de l’exclusion professionnelle et la promotion d’une citoyenneté active et solidaire. Ses armes : l’enseignement et la formation professionnels.

Au B.O. n° 31 du 28 août 2003 : Programme d’action communautaire Leonardo da Vinci – année 2004


www.education.gouv.fr/bo/2003/31/ MENC0301645N.htm


 



Renforcer les aptitudes et les compétences des personnes, rapprocher les entreprises et les établissements de formation, promouvoir et encourager la contribution de la formation professionnelle dans le processus d’innovation… Sur le papier, les objectifs du programme européen Leonardo da Vinci n’ont rien de révolutionnaire. Ce dernier présente toutefois une spécificité de taille : il a été conçu à l’échelle d’un continent et entend dépoussiérer les parcours de formation en les ouvrant sur l’Europe et sur le monde.


 


Les modalités de participation.


 


Doté d’un budget prévisionnel de 1,15 milliards d’euros, ce programme est ouvert aux quinze Etats membres de l’Union européenne, aux pays adhérents ou en voie d’adhésion, aux membres de l’Association européenne de libre échange (AELE) ou de l’Espace économique européen (EEE), ainsi qu’aux Pays associés d’Europe centrale et orientale (PAECO).


 


Seuls les institutions et organismes publics, privés ou parapublics peuvent présenter des projets. Les personnes physiques n’en ont pas la possibilité. Toute proposition doit être formulée dans le cadre d’un partenariat transnational impliquant au moins trois pays, dont un Etat membre de l’Union européenne. Si les demande écrites sont les seules recevables, il est toutefois recommandé aux promoteurs des projets candidats de prévoir également une version électronique de leur dossier.


 


Le double financement étant interdit, un même projet ne pourra pas être soutenu à la fois par le programme Leonardo da Vinci et par d’autres programmes communautaires.


 


L’accent sur la mobilité.


 


Pour la période 2003-2004, qui représente la seconde des trois tranches de ce programme, ne sont plus recevables que les projets articulés autour de la mobilité. Ce thème, en conformité avec les priorités nationales, concerne :


– le placement à l’étranger (de 3 à 52 semaines selon les cas) de personnes en formation professionnelle initiale, d’étudiants, de diplômés récents ou de jeunes travailleurs


– ou l’échange de formateurs ou de tuteurs (de 1 à 6 semaines).


 


Les projets incluant une préparation linguistique et culturelle des personnes concernées et mentionnant des objectifs clairs en terme de contenus et de durée seront privilégiés. Chaque bénéficiaire percevra un maximum de 5000 euros. La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 13 février 2004.


 


Un troisième appel à projet sera lancé ultérieurement pour la période 2005-2006.

Patrick Lallemant


Pour consulter les archives: cliquez ici

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.