Parution de la treizième édition de  »L’État de l’école »

L’ouvrage aborde le système éducatif français à travers trente indicateurs statistiques.

Présenté à la presse le 14 octobre 2003, l’ouvrage aborde le système éducatif français à travers trente indicateurs statistiques, parmi lesquels « les personnels de l’éducation », « l’éducation prioritaire », « le niveau d’étude atteint selon le milieu social », « l’évaluation des acquis en début de sixième », « l’emploi et de devenir professionnel des sortants du second degré », « l’aide sociale aux étudiants », etc.


 


Claudine Peretti, directrice de la DEP (direction de l’évaluation et de la prospective) du ministère de l’Éducation nationale souligne « les très grands efforts pour l’amélioration des carrières des enseignants ». « En 2003, deux tiers des enseignants du premier degré sont maintenant professeurs des écoles et 70% des enseignants du second degré sont agrégés ou certifiés », note-t-elle. Par ailleurs, en France, « la durée de scolarisation à partir de 5 ans est de l’ordre de 17 ans et demi, ce qui amène à finir sa scolarité à 22 ans et demi », constate Claudine Peretti, qui ajoute : « Les taux de scolarisation diminuent fortement à partir de 25 ans parce que la scolarité à temps partiel est beaucoup moins développée en France que dans les autres pays. »


 


Commentant les statistiques qui traitent de la lecture en 6 ème, la directrice de la DEP estime que « 15% des élèves présentent des difficultés telles que cela représentera un handicap pour la suite de leur scolarité. » « Au cours des JAPD (journées d’appel et de préparation à la défense), 6% des élèves ont été détectés en très grande difficulté [pour la lecture] et 6% des élèves ont des difficultés sérieuses », poursuit-elle.


 


S’agissant des élèves « sortant de formation initiale », Claudine Peretti souligne « l’augmentation considérable des titulaires de bac+3 et au-delà entre 1980 et le début de l’année 2001 (148 000 personnes) ». Les diplômés d’un cycle supérieur court (BTS, DUT, etc.) sont presque aussi nombreux (136 000), tout comme les bacheliers (167 000) et les titulaires de CAP et BEP (160 000). 94 000 élèves sortent de formation initiale sans aucun diplôme, et 58 000 avec le brevet uniquement.


 


« L’État de l’école », n°13, octobre 2003, DEP du ministère de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la Recherche, 80 pages, 16 euros.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.