Laïcité: suite des auditions de la Commission Stasi

-Luc Ferry estime que nous manquons d'outils pédagogiques pour enseigner le fait religieux

« L’idée qu’il faut enseigner le fait religieux à l’école est aujourd’hui largement acceptée. La question principale qui se pose désormais est: comment l’enseigner? », affirme Luc Ferry le mercredi 1er octobre 2003, lors d’un débat sur l’enseignement du fait religieux à l’école laïque organisé par l’Institut européen des sciences des religions), où il était invité. D’après Luc Ferry, l’une des difficultés provient du manque d’outils pédagogiques. « Si nous possédons d’excellents ouvrages savants de théologie, nous n’avons pas de manuels scolaires à l’usage des petites classes, et en particulier des collégiens », a-t-il regretté. Pour sa part, le SE-UNSA, auditionné par la commission Stasi sur la laïcité dans la République, n’est pas favorable à un texte clarificateur, à plus forte raison à une loi qui ne concernerait qu’un seul signe religieux, en l’occurrence le seul foulard islamique. Le SE-UNSA a formulé trois propositions: qu’un effort colossal soit entrepris en matière de formation initiale et continue sur l’histoire et la philosophie de la laïcité. Ensuite, il faudrait mettre en place des dispositifs d’aides aux chefs d’établissements en cas de situations conflictuelles. Enfin, il faut que la France tout entière restaure la laïcité, et pas uniquement l’école. La FSU, également auditionnée, affirme être contre le port des signes religieux à l’école, mais ne souhaite pas en faire une affaire d’exception au niveau législatif. Pour la FSU, si une loi est rédigée, il serait incompréhensible qu’elle se limite au port des signes religieux à l’école. Elle doit notamment supprimer le statut spécifique de l’Alsace-Moselle et de la Guyane.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.