Jack attaque

Jack Lang vient de faire paraître « Une école élitaire pour tous« , un ouvrage où il revient sur les réformes mises en place lors de son dernier passage rue de Grenelle, sans oublier de brocarder la politique de l’actuel gouvernement en matière d’éducation. Portrait d’un ancien ministre qui n’a jamais quitté le devant de la scène…

Difficile de brosser le portrait de Jack Lang sans verser dans l’hagiographie – il est l’incarnation même de la Culture dans les années Mitterrand, l’instigateur de la fête de la musique, le grand promoteur de la technoparade –, ni tomber dans la biographie fleuve – il a occupé six portefeuilles ministériels, une dizaine de mandats électifs et d’innombrables fonctions tant sur le plan politique que culturel. Ami des artistes, séducteur, homme de média, personnalité politique parmi les plus populaires à gauche, et à ce titre présidentiable en 2007 : tout a déjà été dit et écrit à son sujet…

Essayons donc de rappeler l’essentiel : Jack Lang est né à Mirecourt, dans les Vosges, il y a 64 ans. Agrégé de Droit public et de Sciences politiques, il endosse successivement les habits d’avocat et de professeur d’Université. Parallèlement, il crée, dans les années 60, le Festival international du théâtre de Nancy, lequel deviendra – sous sa férule – l’une des plus importantes manifestations théâtrales au monde et lui ouvrira les portes de deux univers généralement peu enclins à se côtoyer : l’art et la politique. Indétrônable ministre de la Culture de 1981 à 1993, excepté l’intermède de l’alternance (86-88), il occupera le fauteuil de ministre de l’Education nationale à deux reprises (d’avril 1992 à mars 1993, puis entre avril 2000 et mai 2002).

Repassé dans l’opposition, il est aujourd’hui le meilleur ennemi de son successeur Luc Ferry, avec qui il échange régulièrement des propos aigres-doux (l’un est taxé « d’amateurisme » quand l’autre juge le premier « indécent »). Pour bien marquer ses désaccords avec le ministre en exercice, Jack Lang publie aujourd’hui « Une école élitaire pour tous » (éd. Gallimard, coll. Folio). « Cet ouvrage, affirme-t-il, a notamment pour ambition de redonner une boussole à une école depuis un an en perdition ». Et l’actuel député du Pas-de-Calais d’enfoncer un peu plus loin le clou : « on ne doit rien attendre d’un débat national organisé par un gouvernement qui mène une politique de régression »…

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.