« Nous ne sommes pas dans un esprit revanchard » à propos des retenues sur salaires pour jours de grèves, a déclaré Luc Ferry, jeudi 29 août 2003, à l’occasion d’une visite de rentrée dans une école de Ballancourt-sur-Essonne . L’arrêt Omont sera appliqué sans comptabiliser les jours fériés « pour des raisons de justice », déclare le ministre, ceci afin d’éviter que des enseignants du primaire, du secondaire ou du supérieur, qui n’ont pas le même nombre d’heures de cours, ne perdent pas la même chose pour les mêmes faits de grèves.