Que faire, face au racisme, aux préjugés, au délit de sale gueule, pour convaincre tout un chacun qu’il est possible de vivre ensemble en respectant les différences ? Instaurer un dialogue entre les cultures du Nord et du Sud de la Méditerranée. C’est la réponse que tente d’apporter Smaïlle Bentallah au sein de l’association “Coup de soleil sur Rhône Alpes”. Professeur d’économie au lycée Philippe Delorme à l’Isle d’Abeau, près de Grenoble, ce jeune homme d’origine algérienne a été séduit il y a 3 ans par cette association qui prône l’ouverture, la mixité, le dialogue entre toutes les communautés.

Sensibiliser les plus jeunes

Aujourd’hui trésorier, il est sur tous les fronts pour faire comprendre, apprécier et diffuser la culture maghrébine en Isère. Spectacle de théâtre autour des lettres d’Algérie publiées dans Télérama, préparation d’un documentaire sur la décolonisation, débats, fêtes traditionnelles… Smaïlle Bentallah souhaite libérer la parole des plus vieux, qui ont connu la douleur de l’émigration, et sensibiliser les plus jeunes à une culture qui leur échappe parfois. “Les adolescents issus de l’immigration ne connaissent pas bien leur histoire et leur culture d’origine. Quand on leur en parle, ils sont heureux d’en découvrir la richesse et ils ont, ensuite, envie de la faire partager à leur entourage”.

Une exposition pas comme les autres

Pour que ces jeunes ne soient pas amputés d’une partie de leur passé, cet enseignant dynamique a créé il y a 3 ans une exposition qui retrace l’histoire de l’immigration maghrébine. Organisé autour de thématiques (l’histoire ancienne du Maghreb, la colonisation, l’émigration, la vie en exil…), ce support pédagogique a conquis l’Académie de Grenoble, qui a décidé d’aider l’association à le diffuser. Grâce à ce soutient institutionnel, l’exposition voyagera à la rentrée dans les lycées et les collèges de l’Académie de Grenoble. “A travers l’histoire des immigrés, c’est tout un pan de l’histoire et de l’économie française qui est ainsi expliqué”.