Le projet de loi sur les retraites élève à 58 ans l’âge à partir duquel un enseignant pourra demander une CPA (cessation progressive d’activité). Aujourd’hui, elle est accessible à tout enseignant d’au moins 55 ans percevant alors 80% de son salaire. Le projet de loi baisse le montant du traitement à 50% du salaire. Lors d’une séance de négociation avec les ministères de l’Education nationale et de la Fonction publique, les organisations syndicales ont obtenu d’abaisser l’âge à 57 ans. Quant au coût du rachat des années d’étude, il devrait s’élever à 50% du salaire annuel par année d’études rachetée, montant déductible des impôts.