Scolarisation en prison

Une initiative du rectorat de Toulouse permet de maintenir un lien entre le jeune détenu et son établissement scolaire d’origine.

Depuis 2001, le rectorat de Toulouse a nommé un chargé de mission afin d’établir un lien entre les mineurs et jeunes adultes – jusqu’à 21 ans – détenus en milieu carcéral et les établissements scolaires d’où ces derniers ont été déscolarisés du fait de leur incarcération. Cette action, initiée dans une seule autre académie depuis 2000, celle de Montpellier, a pour principal objectif de prévenir les ruptures scolaires. En 2001-2002, le dispositif a concerné 30 jeunes et les résultats sont pour l’instant jugés « positifs ». Le dispositif doit favoriser plus précisément le retour dans l’établissement d’origine mais également permettre de « resocialiser les jeunes ». Dans l’établissement scolaire, une personne de l’équipe pédagogique est chargée de mutualiser les cours qui devront être envoyés périodiquement. En plus des supports papiers qui peuvent être des photocopies de cours ou du « classeur du bon élève », certains jeunes suivent des cours à distance proposés par le CNED (Centre national d’enseignement à distance). L’équipe pédagogique de l’établissement peut par ailleurs assurer les corrections des copies et devoirs. Pour les jeunes détenus qui sont déscolarisés depuis plus d’un an, la situation est en revanche plus difficile, selon le chargé de mission. « Les jeunes perdent vite [les acquis] et la situation dépend beaucoup de la dernière classe fréquentée. Beaucoup se sont arrêtés par exemple en 5ème, voire dès le primaire, ce qui nécessite de grosses remises à niveau. » Enfin, il note chez cette catégorie de jeunes, l’absence fréquente d’un désir de retourner à l’école.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.