La base enseignante organise le débat en dehors des cadres syndicaux

La coordination nationale des grévistes de l'Éducation nationale veut utiliser l'Internet pour permettre à ''la base'' de s'exprimer.

« Les syndicats n’ont plus le monopole de l’expression de la mobilisation et de la contestation dans les mouvements sociaux. Les gens attendent autre chose des mouvements sociaux, qu’ils partent de la base et s’auto-organisent en réseau », affirme la « coordination nationale des établissements et écoles en lutte ». « Face à la communication gouvernementale et au relatif abandon de la base par les hiérarchies syndicales, nous voulons trouver d’autres voies d’intervention. » La coordination entend organiser la réflexion sur l’Éducation nationale grâce à l’Internet, pour « compléter ses propositions » et tâcher de « se faire entendre » du Gouvernement, bien qu’elle ne fasse pas partie des organisations « représentatives » et ne participe donc pas aux « tables rondes intersyndicales ». Cette réflexion s’articulerait notamment autour de son site (reseaudesbahuts.lautre.net/). « La lutte n’est pas du tout finie », avertissent les porte-parole de la coordination qui appellent à la poursuite du mouvement, y compris, pour les enseignants, en ne retirant pas les copies d’examen qu’ils doivent corriger.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.