Le président de la FCPE dénonce la politique ministérielle

''Le principe de la place de l'enfant au centre du système éducatif n'est pas négociable'' pour l’association de parents d’élèves.

Les parents « en ont assez de ce discours ministériel qui dénigre à plaisir l’école publique pour mieux la soumettre aux appétits marchands. Ils en ont assez de ce discours ridicule sur cette école mythique d’antan, car, en vérité, c’était l’époque où chacun suivant son origine sociale, voyait son destin scolaire, professionnel et social définitivement scellé, l’époque de l’injustice solidement établie sur la fortune et la naissance », avertit Georges Dupon-Lahitte, président de la FCPE, en ouverture du congrès de la fédération, qui se tenait du 7 au 9 juin 2003, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). « Ce qui indigne la FCPE, ce qui l’irrite au plus haut point, ce qui la fait agir », c’est la politique éducative du Gouvernement qui n’est rien d’autre, sur le fond, qu’une (…) politique de discrimination, d’exclusion et de renoncement éducatif qui vise à écarter celles ou ceux qui ne sont pas dans la norme. » Le président de la FCPE dénonce le « renoncement éducatif » du Gouvernement qui « crée des centres fermés d’éducation » et « fait entrer les ateliers-relais dans la liste des sanctions »: « Renoncement éducatif quand l’école de la République, excluant sans discernement les jeunes filles voilées, manque gravement à son devoir d’intégration et favorise ainsi le développement du réseau d’écoles privées (…) Qu’on ne compte pas sur la FCPE pour rester passive face à ce qui se présente à l’horizon, c’est à dire une remise en cause fondamentale de la loi d’orientation sur l’éducation du 10 juillet 1989 », lance son président. « Disons-le clairement : si tel était le cas, le ministre, quel qu’il soit, nous trouvera sur son chemin non par volonté d’obstruction systématique mais parce que le principe de la place de l’enfant au centre du système éducatif n’est pas négociable. »

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire – VousNousIls.fr 1 bis rue Jean Wiener – Champs-sur-Marne 77447 Marne-la-Vallée Cedex 2.