De la géo avec un nuage de lait…

La géographie autour d’un petit noir, ou comment assouvir sa soif de connaissances. Telle est l’expérience d’Emmanuelle Delahaye, allocataire de recherche, chargée de cours à l’Université Lumière-Lyon II et membre de l’équipe organisatrice des Cafés-géo de Lyon.

Faire de la géographie autrement, hors de l’école ou de la faculté : le concept des « cafés géo » a tout de suite plu à Emmanuelle Delahaye, jeune agrégée de géographie. Doctorante et allocataire-monitrice à l’Université Lumière-Lyon II, elle participe à l’organisation des rencontres lyonnaises depuis 2001. Tous les deuxièmes jeudis du mois, à la Brasserie Les Trois Rivières, entre 50 et 70 personnes – des enseignants, des étudiants en géographie mais aussi le grand public – débattent autour d’une thématique développée par un spécialiste.

« Avec eux, notre discipline vit »

« Je présente l’intervenant et j’introduis de manière problématique ce dont il va parler, explique Emmanuelle. En janvier, par exemple, j’ai animé le café-géo de Jean-Robert Pitte sur Philippe Lamour, grande figure de l’aménagement du territoire au XXe siècle. Voir en situation des grands maîtres, des auteurs de manuels, qui incarnent la géographie est passionnant. Avec eux, notre discipline vit. Les cafés donnent aussi l’occasion d’aborder des sujets qui ne seraient pas forcément pertinents pour un cours ».

Un gros travail préparatoire


Les rencontres égrènent des thèmes aussi peu conventionnels que « la délinquance en bord de fleuve », avec Jacques Bethemont et Jacques Rossiaud, ou très polémiques : « OGM et développement : entre discours et réalité » avec Sylvie Brunel, agrégée de géographie… et ex-présidente démissionnaire d’Action contre la faim.
La préparation des interventions nécessite un conséquent travail de lectures et de prises de contact avec les spécialistes, afin de déterminer les modalités de leur intervention.

Vers les « repas géographiques »



Pour Emmanuelle, cet engagement correspond à une volonté de faire connaître ce qu’est vraiment la géographie. « Cette discipline est riche de thématiques différentes et passionnantes, mais elle reste trop confidentielle. Il ne s’agit pas de la vulgariser mais de la diffuser, via les cafés, sous un angle positif et nouveau ». Pour décompresser, la jeune femme organise aussi des repas géographiques : « on se régale, tout en écoutant des grands chercheurs nous raconter des anecdotes de terrain amusantes ! ».

En savoir plus

Les cafés géographiques ont été lancés en 1997, au Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges. Depuis, ils ont lieu régulièrement dans 11 villes de France (Paris, Lyon, Le Havre, Nantes, Bordeaux…). Leur devise, définie par l’Association nationale des cafés géographiques : « Faire de la géographie autrement ». Le site des Cafés propose les comptes rendus des débats. www.cafe-geo.com

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.