Le SNES contre-attaque face au « mail bombing » de la Droite libre

-Un référé a été déposé le 16 mai 2003

Le SNES a déposé le 16 mai 2003, un référé d’heure en heure au Tribunal de grande instance de Paris contre le responsable du site www.ladroitelibre.com, pour entrave au fonctionnement d’un système de traitement automatique de données », un délit passible de trois ans de prison et de 45 000 euros d’amende. Le SNES affirme par ailleurs « se réserver la possibilité de porter plainte pour entrave caractérisée aux libertés syndicales et au droit de grève ».

La semaine dernière, la Droite libre, une association qui revendique « 1500 adhérents » proches de l’UMP, a appelé les lecteurs de sa newsletter mensuelle à manifester leur mécontentement auprès des syndicats de la fonction publique. Le courrier type proposé était ponctué par le slogan : « Ils bloquent la France, nous bloquons leurs boîtes mail! » La newsletter fournissait ensuite une quarantaine d’adresses électroniques de syndicats (SNES, CFDT, CGT, FO, UNSA, CFTC, Sud Rail…), parmi lesquelles se trouvait même l’adresse personnelle de responsables syndicaux, comme Marc Blondel. La Droite libre précisait enfin: « Afin de démultiplier l’efficacité de cette manifestation électronique, nous vous demandons également d’inviter vos relations à participer à cette manifestation en leur envoyant un copier/coller de cet e-mail ou en utilisant le système de recommandation automatique qui se situe tout en bas de cet e-mail. Ils ont peut-être le monopole des transports, mais ils n’ont pas le monopole de l’action militante et du blocage.

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.