Dans l’Utah, l’association « Les pattes de la patience » regroupe des chiens de thérapie, qui aident les enfants dans l’apprentissage de la lecture. L’expérience est en cours dans plusieurs écoles primaires de l’Utah, l’Idaho, le Montana et le Nevada. Devant le succès de l’opération, d’autres états américains souhaitent y participer, ainsi que, au niveau international, Israël et le Japon. Concrètement, comment se déroule une séance de lecture avec un chien ?

Donner confiance

L’enfant se rend dans une salle de classe ou une bibliothèque, où un chien est présent, puis lui lit à haute voix des textes. Cette activité complète bien évidemment les cours avec son professeur. L’intérêt d’une telle méthode est de donner confiance à l’élève, qui n’ose pas lire devant son professeur et sa classe. Elle s’avère efficace aussi pour les enfants qui bégayent et ne se sentent pas jugés par le chien. L’enfant est à l’aise, car il n’a pas honte de faire des erreurs. Les progrès des élèves sont particulièrement notables dans le domaine de la prononciation.

Un livre avec des empreintes

Cette méthode est également facteur d’émulation. Les enfants sont pressés de retrouver leurs compagnons d’apprentissage à quatre pattes, ce qui les pousse à assimiler des notions, pour pouvoir ensuite les retravailler en face du chien. Enfin, l’absentéisme des élèves baisse considérablement, car ils sont remotivés par cette façon d’apprendre. Au niveau du choix des livres, ils sont sélectionnés dans la littérature jeunesse et adaptés au niveau de chaque enfant. Ils traitent tous, logiquement, de thèmes animaliers. Quand l’enfant change de niveau, le livre lui est laissé, avec les 4 empreintes de son compagnon d’apprentissage.

Alors à quand l’arrivée de cette méthode en France ? A suivre…