Le Bulletin officiel du 8 mai 2003 précise les modalités de l’épreuve de mathématiques du baccalauréat général, série économique et sociale et série scientifique, à compter de la session 2004 de l’examen. « Acquérir des connaissances et les organiser », « maîtriser la lecture et le traitement de l’information (graphique, algébrique, numérique) » et « savoir lier dans une même démarche observation, imagination, questionnement, synthèse, logique, argumentation et démonstration mathématique » sont les trois objectifs de l’épreuve pour la série ES. Pour la série S, il s’agit d’ « acquérir des connaissances et les organiser », « mobiliser des notions, des résultats et des méthodes utiles dans le cadre de la résolution d’exercices, « prendre des initiatives », « comprendre et construire un raisonnement » et de « mettre en forme un raisonnement mathématique, une démonstration ». Dans les « recommandations destinées aux concepteurs de sujets », la note de service précise qu’ « on veillera à garder aux épreuves une ampleur et une difficulté modérées » et que « la forme des questions ne doit pas être source de difficultés supplémentaires ». Elle précise également: « Les correcteurs ne manifesteront pas d’exigences de formulation démesurées, et prêteront une attention particulière aux démarches engagées, aux tentatives pertinentes, aux résultats partiels. » www.education.gouv.fr/bo/2003/19/default.htm