Grèves du 13 mai : le bilan

Vaste mobilisation des personnels de l’Education nationale le 13 mai

Plus de 74% des enseignants du premier degré, 70,5% des enseignants de collège, 64,20% des enseignants de lycée professionnel, 65% des enseignants de lycée d’enseignement général et technologique ont fait grève le mardi 13 mai 2003, selon le ministère de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la Recherche. 300 000 participants selon les organisateurs, 75 000 selon la police, ont manifesté à Paris. À Marseille, ils étaient entre 100 000 et 200 000, et parmi eux, plusieurs milliers d’enseignants accompagnés de quelques parents et d’une centaine d’élèves réunis dans une coordination informelle ont bruyamment manifesté leur désapprobation des réformes en cours dans l’Education nationale (décentralisation, retraites, carte scolaire…). L’intersyndicale FAEN, FERC-CGT, FSU, SGEN-CFDT, UNSA-Éducation, rejointe par la FNEC-FP-FO, ainsi que le SNALC-CSEN, se sont félicités de l’ampleur de la mobilisation. Dans toutes les manifestations, les personnels de l’Education en grève soulignaient le suivisme des syndicats : l’initiative de la mobilisation vient souvent de la base. Un peu partout en France, des assemblées générales ont lieu pour décider de grèves reconductibles, sans attendre les rassemblements nationaux des 19 et 25 mai prochain.

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.