Le téléphone portable, très largement répandu chez les élèves et les étudiants, devient un outil de diffusion des ressources pédagogiques particulièrement intéressant en raison notamment de sa grande popularité. C’est le principe qui sous-tend le projet Wapeduc (www.wapeduc.com) porté par Philippe Steger, professeur agrégé en économie et gestion au lycée du Mas-de-Tesse à Montpellier. Il propose aux élèves « de la petite école à la prépa HEC » des « mini cours » de moins de 1 000 caractères envoyés aux élèves avant la classe, en vue de sa préparation, ou comme complément de cours, après la classe. Ces textes consultables sur téléphone ne sont pas ludiques mais seulement limités par la taille: il ne s’agit pas de permettre une acquisition de nouveaux savoirs mais de réussir la « télé-validation de la compréhension des nouveaux mots, formules ou sigles expliqués en cours ». Actuellement, cinq classes pilotes du lycée polyvalent Mas-de-Tesse expérimentent le dispositif.