Du balai… à l’ordinateur

Grâce à sa détermination, Dalila Berkane est passée en vingt ans du statut d’ouvrier d’entretien et d’accueil à celui de secrétaire d’administration universitaire. A 49 ans, elle affiche une évolution exemplaire.

Les premiers pas de Dalila dans l’Education nationale remontent à février 1989, lorsqu’elle entend parler d’un poste d’agent d’accueil et d’entretien dans un collège de Seine-et-Marne. Après une interruption de dix ans pour élever ses enfants, elle doit retrouver un travail stable. Retourner dans le privé, où elle a commencé par travailler neuf ans, son CAP (1) secrétariat et comptabilité en poche ? « Je n’étais plus au niveau. Et impossible de passer par une formation, il me fallait un salaire tout de suite. »

Une volonté à toute épreuve

Son statut de contractuelle lui fait toucher du doigt l’instabilité du poste. Rapidement, elle met à profit la journée libérée hebdomadaire (voir encadré) pour préparer les concours interne. En 1991, elle décroche le concours d’OEA (2), le plus bas niveau des personnels ATOSS (3). Trouvant « la fonction peu valorisante, sans perspective d’évolution, et le salaire insuffisant – 900 euros net au commencement, 1035 euros net après dix ans d’ancienneté » elle décide de changer de filière. Dès 1994, Dalila suit des formations pour préparer le concours d’adjoint, tous ministères confondus. « A partir de ce moment-là, j’ai présenté des concours en interne quasiment tous les ans. » En vain.

Prochaine étape : catégorie A

L’an dernier, elle réussit le concours de SASU (4) qui lui ouvre les portes du service financier de l’Université Paris 8. Elle y assure le suivi des contrats de maintenance, enregistre les factures et notifie les dépenses mensuelles. Promue en catégorie B, elle gagne désormais 1340 euros net. Mais Dalila envisage déjà la prochaine étape : présenter le concours d’attaché administratif, « pour devenir gestionnaire d’un collège ». Et passer en catégorie A.

                                                                    Fanny Rey


(1) Certificat d’aptitude professionnelle
(2) Ouvrier d’entretien et d’accueil
(3) Agents administratifs, techniciens, ouvriers de service et de santé et sociaux. Ils représentent les personnels non éducatifs des établissements du second degré, en nombre variable selon la taille de l’établissement.
(4) Secrétaire d’administration scolaire et universitaire

Modalités

Les personnels non éducatifs de l’Education nationale ont droit à un jour par semaine pour suivre une formation en vue des concours internes, mais il est également possible de préparer ces concours en solo. Les cours, gratuits, peuvent avoir lieu dans un établissement scolaire (collège, lycée, université) ou au rectorat. Ces concours se déroulent en deux temps : deux épreuves écrites sur une journée pour la présélection, et un oral de 20 minutes devant un jury à partir d’un sujet tiré au sort.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.