Le ministère de la Jeunesse, de l’Éducation nationale et de la Recherche convie les « organisation syndicales représentatives » à des « rencontres techniques sur la situation des personnels appelés à rejoindre les collectivités territoriales », à partir du 26 mars 2003. Au programme : « missions des personnels », « champ de la décentralisation » et « modalités concrètes des transferts de personnels ». Le ministère ajoute que ces réunions « s’inscrivent dans le contexte de la préparation des textes qui concrétiseront les orientations gouvernementales en matière de décentralisation. Les syndicats ont refusé d’y participer. Cinq fédérations syndicales (la FAEN, l’UNSA-Éducation, le SGEN-CFDT, la FSU et la FERC-CGT) ont réitéré leur opposition au projet de décentralisation des personnels TOS (techniciens, ouvriers et de service), des médecins scolaires, des assistants sociaux et des CO-PSY (conseillers d’orientation-psychologues). Elles ont appelé conjointement CO-PSY et assistants sociaux à faire grève le 27 mars et l’ensemble des personnels ATOSS (administratifs, techniques, ouvriers, sociaux, de santé et de service), le 3 avril.