La FAEN, la FERC-CGT, la FSU, le SGEN-CFDT et l’UNSA-Education appellent « tous les personnels de l’éducation et de la recherche publique à participer massivement à la grève et aux manifestations » le 3 avril 2003, sur le thème des retraites. Selon les fédérations, le gouvernement « refuse de s’engager sur le taux de remplacement des retraites et pensions et de revenir sur les mesures qui dégradent profondément les retraites du privé. En revanche, il avance systématiquement l’allongement de la durée de cotisations dans toutes ses déclarations et met au coeur de sa réforme celle du code des pensions qui régit les fonctionnaires. » Elles ajoutent qu’ « en ciblant la durée de cotisations, la mise en place d’une décote pour les annuités manquantes, en mettant en cause le salaire de référence (les six derniers mois), la solidarité entre revenus des actifs et ceux des retraités, les avantages familiaux, il s’attaque frontalement aux fonctionnaires et prépare de nouveaux reculs pour tous les salariés. »