Pourquoi une telle initiative ?

L’échec scolaire d’élèves aux capacités intellectuelles évidentes m’intriguait. Après m’être longuement informé sur ces enfants en fait « intellectuellement précoces », j’ai ouvert en 1998 une classe de 6e, mêlant six « précoces » à d’autres élèves sans problèmes. Sa particularité était connue des seuls enseignants volontaires pour y intervenir. Aujourd’hui, nous accueillons des précoces de la 6e à la 3e, après entretien avec les parents et sur certificat du psychologue.

Qu’est-ce qui caractérise ces enfants ?

Un sens de l’humour aigu, un désintérêt pour les jeux et les conversations de leur âge, une forte préoccupation pour les questions métaphysiques… Mais il n’y a pas UN comportement type. Tout est exacerbé en eux. Lorsque quelque chose les intéresse, ils font preuve d’une mémoire extraordinaire. S’ils trouvent un cours médiocre, ils sombrent dans l’ennui, la rêverie ou l’agitation.

Quelles difficultés rencontrent les enseignants avec ces élèves ?

Ils risquent d’être pris au dépourvu car les « précoces » posent des questions complexes et sont capables d’en savoir plus qu’eux. Dans ce cas, il faut savoir écouter ! Ils doivent justifier l’intérêt de chaque exercice, expliciter chaque consigne et faire attention au vocabulaire car les précoces y sont très attachés. En maths, ces élèves savent trouver les résultats d’instinct, sans faire de démonstration. Il faut alors leur faire comprendre les « règles du jeu »…

Quels résultats obtenez-vous ?

Notre objectif est que nos élèves aient une scolarité heureuse et qu’ils ne s’éloignent pas du système par ennui ou incompréhension. Pour le moment, cela fonctionne. Nos seuls fiascos concernent des enfants qui nous ont rejoints en 4e ou en 3e, car le processus d’échec était déjà enclenché en eux. D’où l’importance de repérer ces enfants dès le primaire.

                                                                     Stéphanie Barioz


Pour en savoir plus
JC. Grubar, M. Duyme, S. Cote, La précocité intellectuelle : de la mythologie à la génétique, Mardaga
S. Cote, Doué, Surdoué, Précoce, Albin Michel
A. Adda, Le livre de l’enfant doué, Solar
J. Siaud-Fachin, L’enfant surdoué, Odile Jacob
Le site de l’association française pour les enfants précoces : http://www.afep.asso.fr