« Je suis contre la suppression et la suspension des allocations familiales pour les familles dont les enfants manquent à l’obligation scolaire, car ce dispositif est inéquitable et inefficace », déclare Christian Jacob, ministre délégué à la Famille. Ces mesures seraient « inéquitable », car les familles qui ne perçoivent pas les allocations ne sont pas concernées par ce mode de sanction. Celui-ci est aussi potentiellement plus pénalisant pour les familles nombreuses. Et 17 CAF (caisses des allocations familles) sur 123 l’appliquent. Elle « est inefficace », car certains minima sociaux viennent compenser la suppression ou la suspension des allocations. Il n’y a pas non plus de « procédure contradictoire ». Il faut donc « adapter le système », notamment en réagissant plus rapidement à l’absentéisme scolaire, ajoute le ministre. En matière de prévention, il faudrait aussi davantage s’appuyer sur le réseau associatif, et encourager « un vrai système d’accompagnement » des parents « qui se sentent défaillants ».