Déroute dans les SAIA

Inspection de l'apprentissage: est-ce bien sérieux?

Les SAIA (services académiques d’inspection de l’apprentissage) ne disposent « plus des moyens de répondre aux défis qui [leur] sont lancés et aux sollicitations de [leurs] partenaires ». Décidée dès 1995, leur réforme « n’a pas conduit aux résultats attendus »: pilotage et organisation académique « incohérents », pas de définition précise d’objectifs et de programmation d’actions, absence d’évaluation. Tel est le constat dressé par l’IGEN (Inspection générale de l’Éducation nationale) et l’IGAENR (Inspection générale de l’administration de l’Éducation nationale et de la recherche) dans un rapport qui vient d’être rendu public intitulé « Rôle et fonctionnement des SAIA ». « Les corps d’inspection n’ont pas été à même de conduire une action globale cohérente visant au rapprochement et aux transferts, notamment au plan pédagogique, entre la formation sous statut statut scolaire et la formation en apprentissage », ajoutent les auteurs.

Confié à l’Éducation nationale par la loi du 16 juillet 1971, le contrôle de la qualité de la formation donnée aux apprentis est insuffisant. La rédaction, en 2001, d’un « vade-mecum des missions des corps d’inspection en apprentissage » ne semble pas avoir favorisé une évolution en ce sens. « Ces missions ne trouveront leur pleine efficience que dans la cadre d’une concertation et d’un partenariat clairement établis tant avec le conseil régional qu’avec les organisations professionnelles, fondées sur une répartition explicite des responsabilités, plus que des compétences, de chacun », souligne par ailleurs le rapport.

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.