Un espace universitaire pour effacer les distances

Le développement des nouvelles technologies est devenu l’un des axes majeurs de la coopération entre pays francophones. L’Agence universitaire de la francophonie (ancienne AUPELF-UREF) contribue, depuis 1987, à la construction d’un espace scientifique de langue française.

Créée en 1961, l’A.U.F. a pour mission de contribuer à la construction d’un espace universitaire francophone en étroit partenariat avec ses principaux acteurs : les établissements, les enseignants, les chercheurs, les étudiants, les Etats et Gouvernements contributeurs. Possédant un budget annuel de 53,36 millions d’euros ( 350 MF) provenant au deux tiers de l’administration française, l’agence emploie 335 personnes de par le monde et gère plus de 50 programmes internationaux de coopération en matière d’enseignement et de recherche à destination des pays du Sud.

Développer des partenariats

Très concrètement cette agence distribue des bourses d’étude, établit des échanges entre enseignants, édite des livres universitaires. La présence de l’Agence sur le terrain permet de mieux connaître les besoins réels des universités et de développer avec les universitaires de la région des partenariats. Ces échanges prennent différentes formes tels que le renforcement de la formation en langue française dans le supérieur ou l’enseignement du français en français avec des classes bilingues et pilotes dans le primaire et le secondaire.

Réduire le déséquilibre

Le déséquilibre économique entre les pays du Nord et les pays du Sud s’accroît au fil des années. Aussi, une des autres missions de l’A.U.F. est de consolider les filières universitaires d’informatique, de sciences de l’ingénieur et de sciences et la formation doctorale en « réseaux de télécommunications ». Des consortiums pédagogiques regroupant des établissements du Nord et du Sud ont donc été créés afin que des formations diplômantes à distance voient le jour.

Une réponse à un besoin

Autre cheval de bataille de l’A.U.F. : l’édition et la diffusion. C’est en 1990 que l’agence s’est engagée avec son premier cahier de recherches, Sécheresse, Sciences et changements planétaires, dans cette voie avec des périodiques en langue française. Le premier constat est que dix ans après son premier numéro, la revue continue d’exister et remporte un franc succès. Loin d’être une quelconque philanthropie culturelle francophone, cette initiative est une réponse à un besoin réel ressenti par la communauté scientifique francophone du Nord et du Sud.

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.