Le salaire des enseignants français du primaire et du secondaire est au minimum égal aux deux tiers du PIB (produit intérieur brut) par habitant et au maximum égal à une fois et demi ce même PIB par habitant (64,6% et 152,3%), alors qu’il est en Allemagne toujours supérieur au PIB par habitant, 130,6% au minimum et 210,4% au maximum. Dans la majorité des pays européens, les salaires en début de carrière sont inférieurs au PIB par habitant (en moyenne 85 %), et atteignent les 150% en fin de carrière. Les Portugais sont ceux qui gagnent, relativement, le mieux leur vie (147,3% et 331,5%) et ceux qui la gagnent le moins bien sont les Lettons (30,3% et 48,0%). C’est ce qui ressort de la cinquième édition des « Chiffres clés de l’éducation en Europe » que publie l’ « Office des publications officielles des Communautés européennes », consultable sur www.eurydice.org.