L’attestation de première éducation à la route

Cheval de bataille du gouvernement Raffarin, la sécurité routière va s’imposer à l’école élémentaire puisque qu’une Attestation de première éducation à la route (APER) devra prochainement être délivrée en fin de scolarité primaire. www.education.gouv.fr/bo/2002/40/encart.htm


 

7 novembre 2002 : son rôle

Elle sanctionnera une formation transdisciplinaire et progressive, concoctée par les enseignants des trois cycles. Objectifs : sensibiliser les élèves au milieu urbain et routier, leur faire connaître les règles de la circulation, leur apprendre à s’y insérer ainsi qu’à bien se conduire. Des exemples d’activités déjà mises en place dans les écoles mais aussi les collèges et les lycées sont en ligne sur www.educnet.education.fr/securite/index.htm.


Parmi ces initiatives :

A Reims, les écoles Pommery et Yser, dont les issues se trouvent à proximité d’un boulevard dangereux, sensibilisent depuis plusieurs années leurs élèves à la sécurité routière. Photos, vidéos, livres, maquettes de l’environnement ou enregistrement des bruits de la rue… tous les moyens sont bons pour enseigner aux petits à décrypter leur environnement. A l’école primaire Pommery, les élèves du cycle 3 ont réalisé un jeu sur la sécurité de l’écolier. Ils ont photographié des situations dangereuses ou interdites, développé eux-mêmes les clichés puis écrit quatre légendes sous chaque photo – une correcte et trois erronées. Aux joueurs, ensuite, de s’y retrouver ! Quant à la cour de l’école, elle est devenue une grande piste routière, dessinée par les enfants et réalisée par les services de la Ville. « Les CM2 vont désormais équiper ce circuit en concevant et en fabriquant des panneaux de signalisation », explique Serge Walrand, directeur de l’école, qui apprécie de mêler ainsi la réflexion, les arts plastiques, les travaux manuels et la sécurité routière, le tout dans le cadre de l’Instruction civique.

Parcours du combattant en grande section de maternelle : à Soissons, un itinéraire de 35 minutes à pied a été conçu pour sensibiliser les enfants aux dangers de la rue. Objectifs : leur apprendre à marcher en groupe dans la rue, à affronter diverses situations (traverser sur un passage piéton ou même en l’absence d’un tel passage), à anticiper le danger, et leur faire reconnaître les principaux panneaux de signalisation. De retour à l’école, les élèves peuvent s’exprimer sur leur expérience.

Mélange générationnel à Vaux-en-Velin, où des enfants de 6e exposent à des “petits” de CM1 les dangers de la rue. Au sommaire, photographies de comportements d’usagers suivies d’un débat en classe autour des clichés, puis choix de thèmes pour un travail en petit groupe. Une exposition, regroupant des photos accompagnées d’articles de presse, présente ensuite ce travail aux élèves plus jeunes et aux familles.

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.