Une charte pour mieux encadrer les étudiants

L’Université de Bretagne Sud a mis en place un projet pour améliorer l’accueil des étudiants de première année. Testé pendant deux ans avant d’être généralisé à l’ensemble des filières l’année prochaine, ce dispositif novateur a pour objectif de mieux encadrer et conseiller les étudiants.

« Le premier cycle universitaire reste le maillon faible du dispositif ». En octobre dernier, Luc Ferry a reconnu officiellement ce que de nombreux rapports dénoncent depuis des années : le taux d’échec en DEUG est anormalement élevé en France. Pour venir à bout de cette spécificité hexagonale, la jeune Université de Bretagne Sud (UBS) mène une politique dynamique pour mieux encadrer les étudiants de première année. Chaque jeune est suivi par un enseignant qui joue un rôle de tuteur. Un responsable d’année par Deug coordonne leur action et pilote l’ensemble des problèmes pédagogiques. Enfin, un conseiller d’orientation a été spécialement recruté pour cette opération.

« Face à ses responsabilité »

A la rentrée universitaire, chaque tuteur reçoit « ses » étudiants (une dizaine) et leur présente la charte. Ce document « officiel » décrit précisément ce programme d’accompagnement. En le signant, l’étudiant s’engage à jouer le jeu en utilisant au mieux ce dispositif. « Nous voulons mettre l’étudiant en face de ses responsabilités pour qu’il soit acteur et non simple consommateur », conclut Frédéric Bedel. A la fin du premier semestre, les étudiants qui ont obtenu des résultats insuffisants aux examens rencontrent le tuteur, le responsable d’année et le conseiller d’orientation, pour trouver une solution. « Nous voulons aider chaque étudiant à construire son parcours idéal en fonction de son niveau et de ses désirs, explique Frédéric Bedel. Beaucoup regrettent leur première orientation mais ne pensent pas à changer de filière. »

Une aide personnalisée

L’étudiant qui renonce à suivre le Deug dans lequel il est inscrit se voit proposer, pendant tout le deuxième semestre, des cours pour préparer sa réorientation vers un autre Deug, BTS, ou IUT. L’équipe d’encadrement aide l’étudiant à construire son programme en fonction de ses aptitudes et de ses ambitions. 80 étudiants profitent actuellement de ce système à la carte. Ils bénéficient de 20 heures d’enseignement par semaine. Et l’université tisse des partenariats avec toutes les filières de formation de la région pour faciliter le passage des étudiants d’un système à un autre.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.