Un plan pour la scolarisation des enfants handicapés

-Mille unités pédagogiques d’intégrations

Mille unités pédagogiques d’intégrations

Mille UPI, unités pédagogiques d’intégration, seront créées au collège et au lycée au cours des cinq années à venir, des modules de formation seront mis en place dans les IUFM « dès la rentrée 2003 » pour tous les enseignants du premier et du second degré, les formations spécialisées étant en outre proposées aux enseignants du second degré, les conditions de scolarisation des élèves handicapés ou malades seront améliorées: c’est ce qu’ont annoncé mardi 21 janvier 2003 Luc Ferry, ministre de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la Recherche, Xavier Darcos, ministre délégué à l’Enseignement scolaire, et Marie-Thérèse Boisseau, secrétaire d’État aux Personnes handicapées: « D’ici à cinq ans, il s’agit d’assurer la scolarisation de tous les jeunes handicapés ou malades », affirment les trois ministres. Le ministère de l’Education nationale rappelle qu’en septembre 2001, « on estimait à plus de 103 000 le nombre d’élèves atteints d’un handicap bénéficiant d’une intégration scolaire individuelle ou collective », mais estime que, « malgré cela, certains jeunes handicapés ou malades ne trouvent pas leur place dans le système »: « Les décisions d’orientation de la commission d’éducation spécialisée ne sont pas suivies d’effet dans 10 000 à 13 000 cas. »


Relative satisfaction des syndicats

« Le SE-UNSA marque son accord avec les 3 axes prioritaires retenus » mais considère que « l’ampleur des ambitions affichées est parfois très éloignée des réalités de terrain: manque de formateurs compétents, carte scolaire difficile, défaillances des pilotages académiques et départementaux ». « Les mesures proposées aujourd’hui par le ministère de l’Éducation nationale et le secrétariat d’État aux Personnes handicapées, si elles sont généreuses sur les objectifs, laissent une impression d’inachevé », estime le SNUIPP-FSU. Le syndicat remarque notamment que « la nécessité de professionnaliser la fonction [d’auxiliaire de vie scolaire] dans le cadre de véritables services d’AVS, réclamés aussi bien par les associations de parents que par les organisations syndicales, reste posée.

Partagez l'article

Google

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.