Le CNP (Conseil national des programmes) « enregistre » les modifications apportées à ces précédents projets par le groupe d’experts aux programmes de philosophie des classes terminales des lycées d’enseignement général et technologique conduit par Michel Fichant, « mais, en l’état actuel, ne les estime pas suffisantes pour permettre aux élèves comme aux enseignants d’identifier les savoirs communs qu’il convient de maîtriser ». Le CNP, dans un avis provisoire, « insiste sur la nécessité de mettre en place au niveau national et académique des plans de formation pluri-annuels et de favoriser tous les dispositifs de nature à permettre aux enseignants de philosophie de travailler ensemble (par exemple par la création d’instituts de recherche sur l’enseignement de la philosophie) ».