5 questions à…une enseignante à la Cité des Sciences

Professeur certifiée de sciences physiques en lycée, Marie-Françoise Riou, 52 ans, a demandé sa mise à disposition au Ministère de l’Éducation nationale pour travailler à la Cité des Sciences, à Paris. Elle y est attachée scientifique depuis trois ans et demi.

En quoi consistent vos fonctions ?

Je propose, je mets en place et je présente des animations scientifiques en physique et en chimie, pour les publics variés de la Cité des Sciences (scolaires, familles…). J’ai conçu des animations sur les particules cosmiques, le laser, l’énergie, la lumière. Je travaille également pour des expositions temporaires.

Comment préparez-vous vos animations ?

Je construis des scénarios pour faire comprendre des processus. Dans un premier temps, je lis beaucoup pour compléter mes connaissances. Ensuite, je sélectionne et je fais « décanter » les informations pour extraire ce qui subsistera dans mon scénario. Et je cherche les meilleures méthodes (images, analogies, exemples…) pour rendre les concepts plus accessibles.

En quoi diffèrent les métiers d’enseignant et d’animateur scientifique ?

Ils diffèrent dans les moyens, les méthodes et même les objectifs. L’animateur raconte une histoire scientifique, fait rêver, montre les aspects insoupçonnés d’un processus. A la différence de l’enseignant, il n’a pas à faire cheminer l’esprit de son auditoire dans un parcours logique strict et peut choisir ce qu’il souligne et ce qu’il court-circuite. Surtout, il peut élargir considérablement le champ de ce qu’il aborde sans être bridé par un programme.

Quelle démarche adoptez-vous lors de vos interventions ?

J’interroge les gens, je les fais douter. Peu importe que l’auditoire mémorise tous les phénomènes présentés, l’essentiel est qu’il s’y intéresse. Le public aime faire lui-même des expériences manuelles. Le laser, les jeux de lumière, la géométrie, la modélisation du théorème de Pythagore plaisent beaucoup. Mais je constate aussi que les scolaires manquent de curiosité.

Question rituelle

Et si vous aviez le pouvoir de faire évoluer le système, que proposeriez-vous ?
Il conviendrait peut-être de redonner à l’aspect « leçon de choses » au sens large (une véritable culture générale scientifique) ses lettres de noblesse. Il est plus nécessaire de doter nos élèves d’une vision généraliste que de vouloir absolument leur inculquer des procédés opérationnels et utilitaires.

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.