Le recteur d’Orléans-Tours a réuni les chefs d’établissement de son académie pour préparer la mise en place des dispositifs en alternance pour les collégiens. Les « classes en alternance » concerneraient entre 400 et 600 élèves sur les 26 000 collégiens de 3ème de l’académie et pourraient, selon les cas, s’adresser à des élèves de 4ème: « Un lycée professionnel peut, par exemple, proposer de recevoir des collégiens une demi-journée par semaine à l’atelier carrosserie de ces baccalauréats professionnels pendant un trimestre. Ils ne sont pas enlevés purement et simplement de leur classe. Il s’agit surtout de les remotiver, de leur redonner goût à la vie scolaire, de les raccrocher. L’idée est de les extraire de leur classe le temps le plus limité possible. »