« Du travail pour les précaires! » Une enseignante du SNES-FSU interpelle Luc Ferry, ministre de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la Recherche et Xavier Darcos, ministre délégué à l’Enseignement scolaire, lors de l’inauguration du salon de l’éducation, qui se tient du 20 au 24 novembre 2002 à Paris. Des pancartes vertes sont brandies par des militants: « 40 000 précaires dans l’Education nationale, le saviez-vous? ». Sur le stand du SNES, une quarantaine de précaires font part à Luc Ferry de leurs difficultés. Le ministre confirme que le programme de titularisation de 3 000 précaires, mis en place dans le cadre du plan pluriannuel, sera poursuivi. Il invite l’après-midi même une délégation au ministère et ajoute: « Nous n’avons pas inventé les précaires ». Le SNES-FSU et le SNEP-FSU chiffrent à 40 000 le nombre de précaires dans l’Education nationale, dont 19 000 contractuels, 9 000 vacataires et 8 800 maîtres-auxiliaires. Les syndicats constatent que la précarité touche toutes les disciplines, tous les corps et toutes les académies.