La FAEN, la FERC-CGT, la FSU, le SGEN-CFDT, l’UNSA-Education, la FCPE, la FIDL, l’UNL et l’UNEF appellent à une manifestation nationale le dimanche 8 décembre 2002. Leur déclaration commune précise : « Nous voulons la réussite de tous, nous voulons que le jeune reste au centre du système éducatif, nous refusons d’opposer savoirs et éducation, nous entendons combattre l’exclusion, les inégalités, nous voulons un développement économique et social fondé sur la justice, la solidarité, l’accès aux qualifications et à la formation, nous voulons que le service public d’éducation et de formation soit la priorité de la nation ». Pour les signataires, le gouvernement « abandonne la priorité à l’éducation » et ses projets de décentralisation menacent « l’unité du service public ».