Le 10e « Parlement des enfants »

Chaque année, les classes de CM2 sont invitées à élaborer une proposition de loi sur un thème de leur choix.

19 septembre 2002 : Le réglement

Les meilleurs textes sont retenus et lus lors de la séance publique du Parlement des enfants, au Palais Bourbon. La prochaine aura lieu le 24 mai 2003.
www.education.gouv.fr/bo/2002/34/default.htm


Interview

Directrice de l’école élémentaire Paul Bert à Bernay (27), Claudine Pichard a participé à l’opération l’an dernier avec ses CM2. L’une des propositions de lois élaborée par ses élèves a été lue au Parlement des enfants. Elle visait à « diminuer la violence, le racisme et le sexisme dans les jeux vidéos ».

Comment avez-vous travaillé avec vos élèves ?

Nous avons travaillé d’octobre à mars, environ une heure par semaine, dans le cadre de l’éducation civique. La classe a été divisée en 3 groupes, chacun devant réfléchir sur une proposition de loi de son choix avant de la présenter aux autres. Les thèmes retenus ont été la diminution du nombre d’abandons d’enfants dans les cas d’accouchements sous X, une meilleure écoute des enfants de parents divorcés et la lutte contre la violence, le racisme et le sexisme dans les jeux vidéos.

Comment avez-vous fait évoluer leur regard sur l’élaboration de la loi ?

Nous avons reçu notre député et notre sénateur afin de leur montrer nos propositions de loi et d’écouter leurs recommandations. Ils nous ont expliqué que la proposition de loi sur les jeux vidéos présentait le double avantage d’être la plus facile à mettre en œuvre et de ne pas coûter trop cher à la société. En ce qui concerne les deux premières propositions, les élèves se sont rendus compte de la difficulté à légiférer sur la vie privée des personnes.

Quel est l’apport pédagogique d’une telle opération ?

C’est une leçon de civisme « grandeur nature », qui permet de découvrir concrètement le système parlementaire français et l’élaboration de la loi. Les débats occasionnés par les différentes propositions de loi ont permis aux élèves de s’exprimer sur des sujets qui leur tenaient à cœur et de donner leur avis, ce qu’on ne leur demande jamais à l’école. Cela leur a fait beaucoup de bien. Ensuite, lors de la phase de rédaction, ils se sont rendus compte de la difficulté qu’il y a à être concis et à trouver les mots justes.

                                                              Stéphanie Barioz


Le site de l’Assemblée nationale : www.assemblee-nationale.fr

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.